La sophrologie permet de faire un réel travail sur soi-même. Je l’ai découvert lors de ma première année de médecine, une année extrêmement difficile tant moralement qu’au niveau du travail à fournir. 

Obligée de prendre des somnifères ainsi que des anxiolytiques pour réussir à me détendre avant les partiels, à l’aide des séances de sophrologie, j’ai réussi à prendre confiance en moi et à gérer mes crises d’angoisse. La sophrologie agit à la fois sur le corps et l’esprit. C’est une méthode douce qui permet de retrouver le calme à condition de vouloir effectuer un travail sur soi même et de croire qu’il est possible de vaincre ce problème.  

Aujourd’hui j’appréhende les partiels totalement différemment, plus de signes de stress... Fini les somnifères et les anxiolytiques, la sophrologie m’a vraiment permis de surpasser l’obstacle de cette première année et m’accompagnera au cours de mes études de pharmacien. 

 

BERY Camille, 19 ans - Dijon

J'étais attirée par la sophrologie sans réellement savoir de quoi il s'agissait : science, spiritualité, ... J'ai tenté cette expérience.

A l'issue de la première séance, j'étais déjà conquise.

La sophrologie, outre son caractère scientifique, permet de vivre SON expérience, une rencontre intense avec soi-même.

Très vite, inconsciemment, les réflexes se sont mis en place dans mon quotidien.

La sophrologie me permet désormais d'aborder les événements un peu plus sereinement, sachant que j'ai gardé en mémoire tous les bienfaits acquis lors des séances.

La démarche a été très positive pour moi car je me suis sentie tout de suite en confiance avec L. Neuvéglise : libre de pouvoir parler en toute franchise, me laissant la possibilité d'arrêter à tout moment. J'ai eu la chance de rencontrer au premier rendez-vous une personne qualifiée,faisant preuve de professionnalisme.

Nelly Hermand - Dijon

La sophrologie se vit au quotidien, dans les grands comme dans les petits moments. 

C'est une aventure, un état d'ouverture à soi, aux autres, à un environnement tout aussi proche que lointain. 

Elle permet de sentir son corps vivant autant que son esprit, même (et peut-être surtout, mais là je ne parlerai que pour moi...) si l'un et/ou l'autre peuvent être malmenés, ou l'avoir été. 

Par le souffle, la respiration, la méditation, par son ancrage dans le présent, elle offre la possibilité d'appréhender le plus sereinement possible ce qui ressemble, parfois, à des blocages. 

Tout n'est pas forcément facile, mais par une pratique régulière qui peu à peu devient vitale, comme la respiration, je peux lâcher peu à peu  - et pourquoi pas jouer avec - ce balancier qui me permet de garder l'équilibre sur le fil de la vie et de continuer cette aventure.

 

Anne - Dijon

.

J'apprends à exister.

Une aventure passionnante à la découverte de qui je suis.

Au fil des séances, j'enlève les différentes couches de cette carapace que je m'étais constituée sans même m'en apercevoir, une sorte d'armure qui m'empêchait d'apprécier pleinement la vie et tous ses petits riens.

La sophrologie me permet d'apprendre à exister pour moi ... pas que pour les autres ... Je découvre mes valeurs, celles qui m'importent.

Mon entourage proche et plus éloigné en profite pleinement

Je m'ouvre à moi-même, aux autres ... et à la vie. Que du bonheur !

 

Carine - Saint-Apollinaire - Septembre 2015

Venant du yoga (une longue pratique) les 1ères séances peuvent paraître déroutantes, les schémas classiques ne marchent plus : je fais ça, j’obtiens ça ... La relation esprit sur corps, on a une idée de ce qu’on peut faire avec, mais le contraire est perturbant et puis ce « lâcher-prise », ce laisser aller, sous la dictée de quelqu’un dont je découvre la pratique.

Et les séances s’égrènent avec des moments qui m’apportent déjà des  petits moments de « lâcher-prise », de bien-être dans le relâchement.

Et un jour les mots « s’ancrent plus », dans mes oreilles d’abord, puis dans mon esprit et dans tout mon corps, je suis alors vraiment dans l’instant présent dans la pleine conscience, je vis le moment avec tout mon corps, ça fait comme une lumière derrière mes paupières, une sorte de moment irréel de paix, de sérénité ... Et un jour, plus tard, cet état, j’arrive à l’engrammer dans toutes mes cellules : j’arrive à la séance un peu anéantie, triste et j’en ressors regonflée d’énergie et d’optimisme : quelle révélation !

La séance et tout ce qu’elle comporte deviennent des éléments que j’associe à un moment de ressourcement.

Puis peu à peu la sophrologie devient pour moi une façon de vivre.

 

Lydie Prieur - Dijon

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

@2015 par Lydie Neuvéglise | Chemin Faisant | Sophrologie  | Yoga  | Tél. 06.23.75.05.51 

  • LinkedIn B&W
  • Facebook B&W
  • Google+ B&W